Nous essayons à nouveau la chasteté masculine

Ma copine et moi avons commencé à explorer la chasteté masculine il y a plusieurs mois. Après une interruption de quelques semaines, nous avons l’intention de recommencer. Jusqu’à présent le plus longtemps que je suis resté en cage a été de dix jours, mais cette fois-ci, nous souhaitons l’explorer sur le long terme.

Tout a commencé quand Marie m’a proposé de regarder les vidéos d’un couple que nous suivons sur Pornhub. Après une première vidéo plutôt excitante, la seconde qu’elle a lancée était plutôt inhabituelle. C’était la première fois qu’on voyait le gars porté une cage de chasteté et nous en avons plaisanté. À la fin de la vidéo, elle m’a spontanément dit que nous devrions essayer et m’a demandé si j’accepterais d’en porter une. Avec hésitation, je lui ai répondu que nous pourrions essayer, c’est alors qu’elle a commandé la copie d’une CB-6000.

Quand la cage est arrivée, nous étions à la fois excités et nerveux. Nous avons déballé le colis ensemble et examiné les différentes pièces avant de comprendre rapidement comment l’assembler. En revanche, la grande question qui subsistait était : comment la configurer ? Car avec toutes ces pièces, on se demande un peu lesquelles choisir pour mettre la cage en place. Autant vous dire que lorsque nous avons essayé de me la mettre ce n’était pas gagné, car je bandais dur à l’idée de l’enfiler. Mais, c’était sans compter sur la patience et la persévérance de Marie, et sur son talent de détourner mon attention sur des sujets qui ont eu vite fait de réfréner mon excitation. Elle a saisi le moment opportun, après m’avoir décalotté et appliqué un peu de lubrifiant, elle est parvenue à m’enfiler le tube. Je me retrouvais pour la première fois en cage de chasteté.

Le petit cadenas à peine fermé, elle m’a couché sur le canapé avant de s’assoir sur mon visage pour que je la lèche. Elle était trempée ! Sa mouille coulait abondamment dans ma bouche et je sentais que ma bite avait envie de s’échapper pour grossir, mais qu’elle se retrouvait frustrée par la cage qui muselait sans problème mon érection. Et cette sensation inhabituelle de mon gland nu frottant sur les parois de plastique de la cage, comme titillé par celles-ci, amplifiait mon désir d’assouvissement. Rapidement, Marie a joui, intensément, comme une tigresse et s’est exclamée « Bordel, c’est la première fois que tu bouffes aussi bien la chatte ! » avant de s’écrouler sur moi. Après avoir repris notre souffle, elle m’a déverrouillé et nous avons fait l’amour. C’était génial !

Nous avons recommencé plusieurs fois ce petit scénario jusqu’à un vendredi après-midi. Alors que je venais tout juste de rentrer du travail, elle me suggéra d’enfiler la cage. Une fois verrouillée, elle me proposa de sortir. Nous sommes allés au cinéma et avons dîné au restaurant. Elle portait une robe et avait mis la clé sur son collier qui n’était absolument pas cachée par son décolleté. Pour quelque chose, qui me paraissait initialement sans importance cela s’est avéré être incroyablement chaud ! De retour à la maison, je m’attendais à ce qu’elle me déverrouille au lieu de ça, elle me souhaita une bonne nuit avant d’aller se coucher. Ce n’est que le lendemain qu’elle m’annonça que je la garderais jusqu’à dimanche alors que le soir même nous étions invités à dîner chez une de ses amies.

C’était un week-end vraiment intense et inoubliable avec beaucoup de jeux où elle prenait le contrôle, et bien sûr beaucoup d’orgasmes pour elle. De plus, en sortant du cocon de notre appartement le jeu prenait une nouvelle dynamique et nous a permis d’expérimenter les taquineries (discrètes) en public.

Nous prenons réellement du plaisir avec le jeu du Tease & Denial. Contrôler mes orgasmes a été un énorme changement pour elle, mais nous apprécions tous les deux cette situation. Elle a même pris l’initiative d’apprendre à ruiner mes orgasmes, ce qu’elle aime absolument faire. Petit à petit, nous avons décidé de prolonger mes périodes de chasteté, mais nous finissons toujours par nous arrêter à la date convenue à l’avance. Bien que ce soit définitivement un soulagement et un réel plaisir de jouir à la fin, parfois j’aimerais rester verrouillé plus longtemps, mais surtout qu’elle prenne le contrôle à 100 % de mes orgasmes. Ne pas fixer et ne pas connaitre précisément à l’avance ma date de sortie serait, je pense, tellement plus excitant pour nous deux et peut-être moins contraignant pour elle. J’aime lui donner du plaisir pendant qu’elle me refuse. Le contrôle complet qu’elle a quand je lui fais l’amour avec le gode-ceinture alors que je suis en cage et que je la fais jouir tandis que je suis refusé me rend fou !

La dernière fois que nous avons joué, l’idée était que je reste verrouillé pendant deux semaines, peut-être plus. Nous avions convenu que c’était à elle de décider. Nous étions extrêmement excités par la perspective. Malheureusement, au dixième jour la cage s’est brisée, ce qui a mis fin au jeu précipitamment (et douloureusement).

En fin de compte, elle a attendu quelques semaines avant de reparler de la chasteté. Et malgré l’incident, nous avons convenu de retenter l’expérience, en revanche nous avons opté pour un modèle en métal. J’ai donc commandé cette cage sur Amazon ainsi qu’un guide sur la chasteté pour elle. Nous avons fait quelques essais qui ont confirmé notre volonté d’explorer cette voie-là, et bien que la cage ne soit pas parfaite, nous nous lançons dès vendredi prochain dans un cycle d’au moins deux semaines. Je serais verrouillé en permanence sauf pour la toilette et éventuellement les taquineries.

Nous déciderons ensuite si nous voulons tester la chasteté à long terme selon les indications de son guide. Inutile de vous dire que nous sommes extrêmement excités par l’hypothèse de donner finalement un sérieux coup d’essai à la chasteté prolongée, même si je ne sais pas exactement ce qu’il m’attend !

7 commentaires sur “Nous essayons à nouveau la chasteté masculine

Ajouter un commentaire

  1. C’est génial de lire ça Vous devriez réfléchir à une cage de chasteté sur mesure, certes ça coute plus cher qu’une cage standard, mais la qualité et le confort sont incomparables.

    Et si la sécurité devient un sujet de préoccupation, vous devriez envisager un piercing Prince Albert.

  2. Nous avons discuté d’acheter une cage en acier sur mesure mais nous attendons de voir à quel point nous sommes sérieux avant de dépenser de l’argent.
    Et elle veut que je fasse faire un piercing. Aïe
  3. Apparemment, vous allez prendre du bon temps dans les prochains jours Si je pouvais faire une suggestion cependant, peut-être que vous devriez essayer le jeu de chasteté sans fixer la limite de temps ? J’ai constaté qu’il peut être amusant de simplement la laisser décider. Pas de dates de sorties garanties ne signifie pas forcément des verrouillages plus longs, cela signifie juste simplement qu’elle est plus en contrôle et peut choisir quand te taquiner, quand ton orgasme est ruiné… Sans interférer avec les attentes. Amusez-vous
  4. Carrément d’accord avec toi, je pense que c’est une excellente idée de la laisser choisir. En fait, la dernière fois que nous avons joués, je lui ai dit que c’était à elle de décider quand je serais libéré. Elle a vraiment aimé cette idée. Je lui ai demandé si elle avait une idée de la durée et elle a répondu « au moins deux semaines ». La nuit avant qu’elle ne m’enferme alors que j’étais sur le point de jouir, elle m’a dit : « donne tous, ce sera la dernière fois que tu jouis avant longtemps. » Inutile de dire que je suis venu vraiment très fort.
    Juste après, j’étais enfermé. Malheureusement, quelques jours plus tard, notre cage s’est cassée.
  5. Ça a l’air génial !!! J’aimerais bien que mon copain soit aussi emballé que toi.😁
    C’est quoi le guide que vous avez achetés et peut-tu me dire s’il est intéressant (pour une femme).
  6. Eh bien, la nuit dernière était LA nuit ! Nous avons longuement discuté de la manière de faire progresser notre expérience. Nous avons décidé ensemble que ce serait uniquement à elle de décider quand ouvrir la cage et de choisir quand je pourrai jouir. Pour cette première expérience, nous avons convenu qu’elle me garderait en cage pendant au moins 14 jours. Elle a précisé que la cage sera retirée uniquement pour la toilette.

    Puis, elle a commencé à me taquiner sérieusement avant de me chevaucher. Elle était incroyablement mouillée, manifestement elle était vraiment excitée par l’idée d’avoir le contrôle total de mes orgasmes. Après qu’elle soit venue une première fois, elle m’a demandé de la lécher. Elle a joui encore une fois, puis m’a chevauché à nouveau. Elle s’est retirée au moment où j’étais au bord de l’orgasme et m’a demandé encore un cunni. Nous l’avons fait 4 fois de suite, sauf qu’à la dernière elle s’est retirée pour ruiner mon orgasme. Après avoir nettoyé mon gâchis, elle s’est remise en position, j’en pouvais plus, j’avais trop envie d’être en elle.

    Mais elle m’a stoppé en saisissant mon pénis à la base et en me souriant elle m’a dit « Du calme. » Puis, elle m’a demandé si nous étions toujours d’accord que cette première expérience était un avant-goût du long terme et que si c’était concluant nous essayerions réellement sur le long terme. Je lui ai répondu que oui et j’ai ajouté que deux semaines étaient déjà beaucoup. Elle m’a répondu : « Oui, bébé, c’est beaucoup, mais d’après mon guide ce n’est pas du long terme ». C’est là qu’elle m’a annoncé que si nous voulions vraiment expérimenter la chasteté prolongée je devrais rester chaste au moins pendant six semaines.

    Elle a bien vu mon hésitation, alors elle a généreusement lubrifié ma queue en la branlant légèrement avant de la diriger vers son petit trou en me disant « Je sais que tu rêves de m’enculer et à vrai dire j’aimerais bien te sentir ici ». Je n’y croyais pas, elle me proposait de la sodomiser 😳. Pendant deux ans elle avait toujours refusé et là, ce soir-là elle le voulait, elle me le demandait presque ! Elle a introduit mon gland en elle. C’était tellement bon que j’ai cru que j’allais balancer la sauce ! Puis, elle s’est arrêtée et pendant que je la sentais se contracter sur ma queue elle ajouta : « Avant de te donner mon petit cul, je veux que tu me dises que tu es d’accord pour essayer la chasteté à long terme.
    — Oui, répondis-je dans un murmure

    — Alors, dis-le-moi que tu veux que nous essayions sur le long terme. Supplie-moi de te promettre de garder ta queue verrouillée pendant six longues semaines dans cette petite cage sans t’accorder d’orgasme ! »

    C’est ce que j’ai fait. Elle m’a souri et m’a calmement dit « Bien », en me retirant délicatement d’elle. Alors que je la regardais incrédule en fixant ses yeux, elle ajouta « Ça sera encore meilleur après les six semaines de cage », pendant qu’elle faisait glisser ma queue dans son minou. À peine une dizaine de secondes plus tard, elle m’encouragea à jouir dans sa petite chatte et là, je suis venu instantanément et vraiment très fort.

    Après ça, elle m’a nettoyé puis m’a mis la cage. En fermant le cadenas, elle susurra : « Au revoir, mignonne petite bite. Tu me manqueras ». Elle venait de me verrouiller pour ce qui sera, j’en suis sûr, le plus long que je n’ai jamais été dans la chasteté.

Laisser un commentaire

Electra.re | Histoire de chasteté masculine au sein du couple

Retour en haut ↑

Chasteté Masculine Consentie, la clé du plaisir dans le couple ?

CECI EST UN SITE POUR ADULTES, STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN PUBLIC MAJEUR ET AVERTI

Il peut contenir des textes, des liens, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures ou sensibles. Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.

Je certifie avoir l'âge légal de la majorité dans mon pays.

Histoire de chasteté masculine consentie au sein du couple